Nous répondons à vos questions ! #EducationDeSoi

par | Déc 14, 2020 | Epanouissement personnel, Spiritualité

Que la Paix soit sur toi,

Découvrez notre avis sur la question suivante : « Enceinte d’un homme marié », « Secrètement amoureuse de mon beau-frère »,« J’ai saboté le mariage de ma meilleure amie »… etc.« Je lis beaucoup ce genre de témoignages et j’ai l’impression que tout le monde fait les quatre-cent coups sauf moi. »

Réponse :

Le Prophète ﷺ a dit :

« Toute ma communauté est pardonnée sauf les moujahirin*. Et certes fait partie de la moujahara* qu’un homme fasse quelque chose la nuit puis au matin, alors qu’Allah ﷻ l’avait couvert, il dit aux autres : Hier j’ai fait telle et telle chose. »
Hadith sahih rapporté par alBukhâri et Muslim

*Les moujahirin sont les personnes qui font la moujahara.
*La moujahara c’est le fait de raconter ses péchés. Alors qu’Allah ﷻ a couvert son serviteur qui a fauté, ce dernier va raconter ses péchés aux autres. Cela l’exclue du pardon d’Allah…

« Enceinte d’un homme marié », « Secrètement amoureuse de mon beau-frère », « Par jalousie, j’ai saboté le mariage de ma meilleure amie ». Je t’avouerai que je ne peux pas applaudir.

Quel est l’objectif ?

Peut-on douter honnêtement du fait que l’objectif de propager ces témoignages soit autre chose que les clics et l’afflux d’abonnés ? D’ailleurs ça fonctionne très bien.

Je comprends que cela donne envie de lire. La curiosité est naturelle et moi aussi ces titres me donnent envie d’en savoir plus. La tentation est grande, tellement l’histoire est sensationnelle, choquante, attractive. On a envie de savoir. Mais cette curiosité n’est que pur voyeurisme.

Si des fois, cela pousse une petite partie des lecteurs à se remettre en question et se prémunir d’un mal, il n’en demeure pas moins que ces témoignages nuisent aux personnes concernées qui les écrivent, ainsi qu’à la majorité des lecteurs.

Ils privent leurs auteurs du pardon…

On aime connaître la vie intime des autres, voir leurs foyers, tout savoir d’eux, connaître leurs plus profonds secrets, leurs pires « bêtises », leurs péchés inavoués.

On lit, on applaudit, on en rigole, on les encourage à partager davantage, à vider leurs « coeurs », et on partage en masse. Au mieux on leur répond « qu’Allah te facilite » et on Next à la recherche de nouvelles histoires choquantes.

Dire que ces personnes se privent du pardon d’Allah pour ça…

Nous commettons tous des péchés, volontaires ou involontaires. Mais les ramener sur la place publique nuit à la personne en question, car cela la prive du pardon d’Allah ﷻ qui l’avait couverte auparavant et qui lui avait laissé une chance de se repentir.

S’adresser aux gens au moment où l’on a besoin d’Allah ﷻ ne fait qu’éloigner davantage de Lui et priver de Sa miséricorde.

Faisons attention à nous, ne tombons pas dans le voyeurisme car nous en rendrons des comptes. Et si l’un de nous commet un péché, qu’il s’en repente par les 5 conditions du repentir, qu’il s’adresse à الله au lieu de le partager sur la place publique, pour le plus grand bonheur des bénéficiaires de ce genre de contenu qui en font un business rentable.

Banalisation du mal…

Tu l’as bien dit dans ta question, cela te donne l’impression d’être la seule à ne pas faire les quatre-cent coups. Cela démontre parfaitement à quel point cela joue un rôle à baisser ta barre d’exigence envers toi-même.

Ce type de contenu banalise le péché et le normalise dans nos cerveaux. Car ta référence d’un humain normal devient le sensationnel choquant engouffré dans des péchés aussi graves les uns que les autres.

Biais cognitif de la confirmation

Par le biais cognitif de la confirmation, l’occurrence excessive de ces histoires envoie à ton cerveau la fausse idée que cela est la norme. En étant trop souvent confrontés à des péchés aussi graves, on se met à penser que nos « petits » péchés ne sont rien du tout. On pense être des anges et que ça ne fait rien si on « craque » de temps en temps sur des péchés jugés insignifiants.

« Je peux me permettre de faire ce mal, après tout les autres font bien pire que moi ». « Pourquoi me priver, faire des efforts, délaisser les plaisirs éphémères, sacrifier le présent pour un avenir incertain, alors que tout le monde vit sans se poser de question, pourquoi ne pas faire comme tout le monde ».

Et c’est même une pensée que l’on retrouve beaucoup dans ce genre de témoignages. Des personnes qui ont flanché après avoir été trop confrontés aux péchés des autres. On relativise notre mal, on le justifie, car comparé à d’autres, il est moindre.

Entoure-toi de la bonne compagnie seulement, améliore tes fréquentations mêmes virtuelles, éloigne-toi de ce qui te tire vers le bas. Cela t’élèvera vers le haut plutôt que te donner cette fausse impression d’être anormale si tu n’as pas commis (assez) de péchés et que tu n’as pas assez nui aux autres et à ta personne. Qu’Allah nous guide.

Nous répondons à vos questions ! #EducationDeSoi

Happy muslim family

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This